Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Indispensable pour louer ou vendre une maison ou un appartement, mais aussi pour connaître la performance énergétique de son logement et réduire ses consommations,  le DPE n’est pas une simple formalité, c’est un outil à surveiller de près. Mode d’emploi…

En France, les bâtiments consomment plus de 40% de l’énergie et produisent plus de 20% des émissions de gaz à effet de serre. Pour diviser par quatre la consommation énergétique du parc résidentiel d’ici 2050, les pouvoirs publics ont mis en place plusieurs dispositifs. Le diagnostic de performance énergétique ou DPE, obligatoire pour vendre ou louer un bien immobilier, en fait partie. Il est devenu un critère de choix d’un logement.

Qu’est-ce qu’un DPE ?

C’est un descriptif du logement et de ses équipements qui permet d’estimer la consommation annuelle d’énergie (en kWh/m2 par an) et de leurs coûts afin de mieux évaluer la facture à payer.

Sont pris en compte : le chauffage, l’eau chaude sanitaire, le refroidissement et la ventilation, ainsi que le nombre d’occupants, le climat local et l’état de l’isolation.

Deux étiquettes, énergie et climat, résument le diagnostic, avec des échelles allant de A (économe en énergie, faible émission de gaz à effet de serre ou GES) à G (énergivore et fortes émissions de GES) comme pour l’électroménager.

Il comporte également des recommandations pour améliorer le confort et diminuer la facture énergétique.

La réalisation d’audits énergétiques dans les grandes copropriétés et de DPE dans les petites et moyennes copropriétés sont obligatoires. Ainsi que l’information des futurs occupants d’un bâtiment sur sa performance énergétique et son affichage dans les annonces immobilières.

Trouver le professionnel fiable

Le DPE est valable 10 ans et doit être réalisé par un diagnostiqueur DPE professionnel certifié par un organisme validé par le COFRAC (comité français de l’accréditation). Ce professionnel a un devoir d’impartialité et d’indépendance pour l’établissement des DPE et ne doit avoir aucun lien avec une entreprise intervenant sur le même bien ni avec le propriétaire ou son mandataire (agent immobilier, notaire, etc.) afin d’éviter une falsification du DPE.

La fiabilité des DPE fait polémique depuis plusieurs années. Des études menées par des associations de défense des consommateurs révèlent des approximations dans les chiffres, des erreurs de méthode et des carences préjudiciables, malgré une réforme menée en 2011 (voir l’étude de 60 Millions de consommateurs juillet-août 2014).

Prenez le temps de comparer les offres et de vérifier le niveau des compétences des diagnostiqueurs.  Pour plus de détails lisez l’étude et les conseils de l’INC (Institut national de la consommation, sur le DPE)

Côté tarif, les prix sont libres. Il est donc utile de faire établir plusieurs devis avant de faire le choix d’un professionnel. Selon la nature du bien évalué (maison, appartement, immeuble, etc.) et sa taille, le prix d’un DPE peut être compris dans une fourchette allant de 60 à 250 €.

DPE volontaire : si vous souhaitez faire établir un DPE pour votre logement afin de mieux connaître vos consommations énergétiques,en dehors des obligations légales (location ou vente du logement),  les dépenses engagées pour ce diagnostic de performance énergétique volontaire ouvrent droit à un crédit d’impôt de 15 %.

Pour aller plus loin, l’audit énergétique : si vous comptez entreprendre des travaux de rénovation énergétique d’envergure, ne vous fiez pas au seul DPE. Un audit énergétique sera plus précis et complet pour vous  aider à établir précisément les solutions et à chiffrer les travaux.


Articles en relation

Le diagnostic d’étanchéité à l’air

Une bonne isolation requiert de traquer les échanges d’air non volontaires entre l’intérieur et l’extérieur de la maison. Le diagnostic

Le diagnostic thermographique

Le diagnostic thermographique permet à l’aide d’une caméra infrarouge de révéler les pertes de chaleur d’une habitation et apporter la