L’approche bioclimatique de la maison écologique

L’approche bioclimatique de la maison écologique

Le bioclimatisme est la pierre angulaire d’une maison écologique, mais aussi l’approche de bon sens qui doit s’imposer pour tout projet de construction. L’équilibre entre conception, climat, mode de vie des habitants et respect de l’environnement. Ce type de conception doit être pris en compte au plus tôt afin d’être optimisé. Il influencera le programme.

L’approche bioclimatique consiste à tenir compte du climat, des contraintes du terrain et de la végétation environnante. Il s’agit de puiser dans son environnement naturel et proche les ressources nécessaires au confort des habitants. La maison bioclimatique sait profiter des aspects positifs du climat et se défendre de ses aspects négatifs : se protéger des chaleurs l’été et profiter au mieux du soleil l’hiver.

Cela conditionne le type d’habitat et sa volumétrie. Une maison compacte permet par exemple de limiter les pertes de chaleur. L’idéal est d’orienter sa maison plein sud, afin de profiter au mieux des apports de chaleur du soleil et de la lumière naturelle. Au sud, on trouve donc les pièces d’agrément, salon, salle à manger par exemple ; au nord, les pièces de service et les dégagements.

Pour éviter les surchauffes de l’été, une pergola ou une avancée de toiture offrent une bonne protection naturelle.

Les règles d’or de l’habitat bioclimatique

En hiver :

  • Capter la chaleur du soleil
  • Conserver cette énergie
  • La répartir dans le logement
  • La stocker pour la réutiliser la nuit

En été :

  • Se protéger des rayons du soleil
  • Empêcher la chaleur de pénétrer la journée
  • Ventiler et aérer au maximum

 Comment implanter son habitat bioclimatique dans un lieu ?

La réflexion bioclimatique peut être poussée très loin. Avec l’analyse paysagère et sensorielle qui permet d’insérer son habitat de manière cohérente dans le paysage, proposée par certains architectes.  Une étude du terrain, réalisée grâce à différents critères d’analyse des éléments présents sur les lieux (roches, montagnes, étendues, végétation, vents, etc.) permet, en amont, de déterminer la meilleure implantation possible des bâtiments.

Pour aller plus loin. Selon votre degré de sensibilité, vous pourrez faire appel aux professionnels spécialisés dans les études géobiologiques, c’est-à-dire les influences de l’environnement sur le vivant, au travers des champs magnétiques, électriques, des ondes, des courants d’eau souterrains, des failles géologiques… ou les principes millénaires du Feng Shui.

Rénovation et réhabilitation bioclimatique

Un grand nombre des bâtiments existants, mal ou pas isolés, très énergivores, nécessitent d’être rénovés voire réhabilités. Si vous souhaitez rendre votre logement plus respectueux de l’environnement et plus économe dans ses consommations d’énergies, vous pouvez le rénover simplement en apportant quelques améliorations imposées par la législation : isolation renforcée, double vitrages, etc.

Pourquoi ne pas envisager une réhabilitation bioclimatique ?

Elle conjugue les bénéfices de la rénovation aux avantages liés au bioclimatisme. Cela ne nécessitera pas plus de travaux. Le surcoût, s’il existe, sera compensé par les importantes réductions sur les factures d’énergie que vous pourrez réaliser été comme hiver. Profitez de cette occasion pour offrir à votre logement des matériaux écologiques, vous gagnerez en confort et en bien-être.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter la fiche pratique Conception bioclimatique du CAUE 30.


Articles en relation

Les points clés du projet de maison écologique

Pour que votre projet soit une belle aventure (plutôt que votre pire cauchemar), voici les points clés à étudier avant

Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

Notre mode de vie et la manière dont nous construisons nos logements ont un impact majeur sur notre environnement, notre