Les toitures végétalisées : de multiples atouts !

by jeanmarc | 9 août 2014 13 h 07 min

Technique ancestrale, la végétalisation des toitures connaît un renouveau spectaculaire, à la ville comme à la campagne, au Nord comme au Sud.

Le toit végétal offre bien des atouts : il renforce l’étanchéité de la toiture, c’est un excellent isolant phonique et thermique qui absorbe la chaleur l’été, protège le toit des UV et réduit les pertes de chaleur l’hiver. Installé dans les règles de l’art, il peut « vivre » une trentaine d’années, sans beau¬coup de soins.

La toiture végétalisée améliore la qualité de l’air car elle absorbe les poussières, certains polluants et les rejets de gaz carbonique, d’où sa généralisation dans les zones urbaines.
Elle limite aussi les risques d’inondation en cas de fortes pluies en retenant une partie de l’eau. Elle filtre les eaux de pluies : intéressant pour les récupérer et les utiliser en usage domestique : chasses d’eau, arrosage, etc.

A chaque toit, sa solution de végétalisation

La végétalisation est plus facile à mettre en œuvre sur un toit plat ou en légère pente, moins de 20° en général. Au-delà, c’est plus délicat. Des entreprises spécialisées proposent des techniques spécifiques de végétalisation pour des toits à 35° de pente au maximum.

La toiture végétalisée est composée :

Le coût d’une toiture végétalisée

A titre indicatif, le coût est compris entre 35 et 165 euros par m2. La toiture végétalisée génère un surcoût au niveau de la construction : charge supplémentaire, étanchéité, plantations… Des dépenses compensées par les économies d’énergies générées.

Source URL: http://www.guidemaisonecologique.com/les-toitures-vegetalisees-de-multiples-atouts/