Les labels pour la qualité environnementale

Les labels pour la qualité environnementale

Si vous souhaitez obtenir une qualité environnementale plus exigeante que celle offerte par la réglementation, certains labels  sont utiles à repérer. En marge des normes de construction standard (Qualitel, NF Logement, etc.), ils sont  spécialement centrés sur le respect de l’environnement.

Les labels qui vous garantissent un certain niveau de performance énergétique n’intègrent pas forcément la qualité environnementale. Une maison économique, BBC (Bâtiment basse consommation) par exemple, ne rime pas avec écologique, bien que la confusion des genres soit soigneusement entretenue par les fabricants et constructeurs.

Les matériaux utilisés pour une mise en œuvre « conventionnelle », comme le parpaing ou les isolants issus de la pétrochimie, permettent de proposer des coûts bas aux particuliers, et pour le professionnel, de profiter de marges intéressantes. Quant à la santé des habitants, c’est un détail bien souvent « oublié ».

Les labels environnementaux reconnaissent les démarches globales et multicritères qui considèrent le bâtiment dans son ensemble, dans sa relation avec son environnement et ses utilisateurs, depuis sa conception jusqu’à sa déconstruction.

La démarche HQE

Elle vise à améliorer la qualité environnementale des bâtiments neufs et existants : des ouvrages sains et confortables dont les impacts sur l’environnement, évalués sur l’ensemble du cycle de vie, sont les plus maîtrisés possibles. C’est une démarche d’optimisation multicritère reposant sur une donnée fondamentale : un bâtiment doit avant tout répondre à un usage et assurer un cadre de vie adéquat à ses utilisateurs. La démarche HQE comprend trois volets indissociables :

  • un système de management environnemental de l’opération (SME) où le maître d’ouvrage fixe ses objectifs pour l’opération et précise le rôle des différents acteurs,
  • 14 cibles qui permettent de structurer la réponse technique, architecturale et économique aux objectifs du maître d’ouvrage (autour de quatre thèmes : l’éco-construction, l’éco-gestion, le confort et la santé),
  • des indicateurs de performance Ces trois volets constituent le référentiel générique de la démarche HQE formalisé dans trois documents normatifs : les normes NF P01-020-1 et XP P01-020-3 et le guide d’application (GA) P 01 030.

La certification HQE est un moyen pour les maîtres d’ouvrage de faire reconnaître la qualité environnementale de leur démarche et de leur réalisation par une tierce partie indépendante. La liste des organismes certificateurs est disponible sur le site de l’association HQE (http://assohqe.org/hqe/).

(Source : Association HQE)

Le label « Bâtiment biosourcé »

Il valorise les bâtiments qui intègrent des matières biosourcées. Les matériaux d’origine végétale ou animale sont utilisés dans la construction de certains bâtiments : bois, chanvre, paille, laine de mouton, plumes, liège, etc. C’est un label qui offre une image de marque de qualité au bâtiment. De plus, il contribue au développement économique local, puisque de nombreux matériaux « naturels » sont issus du territoire.

Le label d’État, officialisé en décembre 2012, comporte trois niveaux, selon la quantité de matière biosourcée incorporée au bâtiment.

Exemple : pour une maison individuelle, le taux d’incorporation de matière biosourcée, (exprimé en kg par m2 de surface de plancher), est de 42 kg/m2 pour le premier niveau, 63 kg/m2 pour le second, 84 kg/m2 pour le troisième niveau.

Le label « bâtiment biosourcé » est délivré par un organisme ayant passé une convention spéciale avec l’État et uniquement pour des opérations ayant fait l’objet d’une certification portant sur la qualité globale du bâtiment, en particulier sur sa performance énergétique et sur l’aptitude à l’usage des produits qui le composent.

Habitat et Environnement

label habitat environnementLa certification, issue de l’association Qualitel, repose sur 7 thèmes environnementaux regroupant plus d’une vingtaine de domaines techniques (management environnemental de la construction, énergie et réduction de l’effet de serre, filière constructive, choix des matériaux, préservation des ressources,confort et santé, geste verts… Au moins 6 thèmes sur ces 7 doivent être satisfaits, dont 3 sont obligatoires (Management de l’opération, Energie-réduction de l’effet de serre, Gestes verts). Plus d’infos : www.cerqual.fr.

Nature Plus

label nature plusUn label de qualité international pour les produits de construction et de l’habitat. Il oriente tous les acteurs de la construction vers la durabilité. Les produits ayant reçu le label de qualité natureplus® sont des produit haut de gamme du point de vue de la santé, de l’environnement et de la fonctionnalité. Plus d’infos : www.natureplus.org.


Articles en relation

Le label Eco-artisans, pour tous les corps de métier du batiment

Dans vos recherches pour dénicher la perle rare pour votre projet, vous aurez probablement l’occasion de rencontrer des ECO-artisans, une

Tout comprendre des normes et standards de la construction

La construction est encadrée par de nombreux règlements et normes. Une vraie jungle ! Pas toujours faciles à appréhender pour les

Les Pros de la performance énergétique

La Fédération Française du Bâtiment propose le label les « Pros de la performance énergétique® », créé en 2009, afin de répondre