Les designers à l’âge du faire

Les designers à l’âge du faire

Design et artisanat redécouvrent l’art de travailler ensemble. C’est ce regain d’intérêt que le salon Maison & Objet de janvier a souhaité mettre en lumière. Simple poésie ou prémices d’une économie de demain, le goût de faire est bel et bien partagé. Exemples choisis.

C’est sous le titre MAKE que L’Observatoire de Maison & Objet présentait ses fameux parcours d’inspiration, présentations scénographiées d’œuvres artistiques et d’objets représentatifs d’évolutions sociales marquantes.

« On ne peut pas vivre dans un monde dématérialisé », affirmait Hugues Jacquet, sociologue, lors de sa conférence intitulée « La fabrique d’un autre monde ».

Elisabeth Leriche, auteure d’un des trois parcours d’inspiration, renchérit : « se remettre dans la matière et faire avec ses mains devient un besoin viscéral et vital ».

L’envie de rendre un véritable hommage au travail de la main est bien réelle.

Hugues Jacquet en a rappelé les nombreuses vertus : le travail manuel aide à construire la patience, à être organisé et à mener ses projets jusqu’à une fin. Des compétences fort utiles faisant souvent défaut aux générations zapping. Il favorise la concentration et développe le sens des conséquences : chaque étape permet la suivante, aucune ne peut être supprimée sans dévaloriser le résultat final.

 Le retour en grâce de la fabrication

Chantal Hamaide, fondatrice et rédactrice en chef de la revue de design Intramuros, constatait d’ailleurs qu’après quelques années à favoriser l’étude intellectuelle et conceptuelle du design, les grandes écoles de design refaisaient désormais la part belle aux ateliers de fabrication.

Ce qui correspond à un véritable engouement de la nouvelle génération : « Obligés de se prendre en charge ils n’attendent rien des autres, et s’impliquent de A à Z dans la conception et la fabrication de ses objets » analyse Elisabeth Leriche.

Bref, les jeunes designers mettent les mains dans le cambouis.

DIY avec Jérôme Dumetz

Les ensemblesCertains créateurs nous prennent par la main. Jérôme Dumetz, par exemple. Ce designer marseillais qui place l’acte de construction au cœur de son travail, a créé un kit de pièces simples permettant à tout un chacun de construire toute forme de mobilier chez lui, en les utilisant de différentes façons.
Sur son site www.les-ensembles.fr, vous vous inspirez de ses modèles et commandez les pièces qu’il vous manque pour construire le meuble de votre choix.
C’est aussi un lieu d’échange avec d’autres utilisateurs pour découvrir leur manière d’utiliser ces différents éléments, pour poster les photos de votre propre réalisation, trouver des conseils…

Les pièces se vendent de 4 à 14 €, qui plus est, elles sont toutes faites en France et dans des matières locales, facilement recyclables.

Slow design

De nombreux designers se remettent à fabriquer eux-mêmes leur pièces.

Daily-Spoon-by-Stian-Korntved-Ruud_dezeen_468_0Ainsi Stian Korntved Ruud, designer-tourneur norvégien, a choisi de façonner une cuiller par jour pendant un an pour se donner le temps d’explorer les interactions possibles entre son geste et différents bois.

En savoir plus : www.stiankorntvedruud.com

Artisan-designer, le duo gagnant 

D’autres favorisent la collaboration avec les détenteurs des savoir-faire. Le duo artisan-designer est de plus en plus pratiqué. Le  CIAV (Centre international d’arts verriers, à Meisenthal en Moselle) a ainsi relancé en 1999 la production de boules de Noël en verre à Goetzenbruck, pratique abandonnée dans les années 60. Son directeur, Yann Grienenberg, témoigne de l’intérêt des confronter une esthétique contemporaine aux savoir-faire ancestraux : « L’objet fait main raconte une histoire, il est unique et porteur de valeur. De plus, dans le cas d’un achat qui se fait sur le lieu de fabrication, il porte en lui le souvenir d’une rencontre humaine. C’est ce que j’appelle le luxe silencieux ».

CIAVToutes ces pratiques correspondent à l’aspiration grandissante de consommer moins et mieux.
Si vous aussi souhaitez parer votre quotidien de précieux objets, vous pourrez notamment profiter des Journées européennes des métiers d’art, du 27 au 29 mars prochain, pour découvrir les talents de votre région.

Plus d’infos : http://www.journeesdesmetiersdart.fr 

Stéphanie Dick

Stéphanie Dick

Designer, fondue de déco écolo et spécialiste de l’écoconception. www.stephaniedick.com


Tags assigned to this article:
Design

Articles en relation

Le prêt à taux zéro rural : 6000 communes éligibles

Vous rêviez d’une belle maison de village à rénover ? C’est le moment de chercher ! En profitant du prêt à taux zéro

Bien assurer sa maison et ses équipements écologiques

Si la maison écologique assure le bien-être et la santé de ses occupants, est-elle, elle, bien assurée ? Un contrat 

ZineZoé : meubles bois design et naturels

Rien de plus malin que les meubles évolutifs ou multi-fonctions pour aménager la chambre des enfants. A condition de les choisir robustes

1 commentaire

Ecrire un commentaire
  1. Chantal P
    Chantal P 13 février, 2015, 13:07

    Hello Stéphanie, ravie de te retrouver sur la toile ! bravo pour cet article très complet. Je vais te suivre sur ton site !

    Reply this comment

Ecrire un commentaire

Votre email ne sera pas publié
Les champs obligatoires sont marqués*