L’éco-prêt à taux zéro pour financer les travaux sans apport

L’éco-prêt à taux zéro pour financer les travaux sans apport

L’éco-PTZ , éco-prêt à taux zéro, est un dispositif permettant de financer les travaux de rénovation énergétique sans avoir à avancer de trésorerie. Lancé lors du Grenelle de l’environnement, il devrait être accessible pour 100 000 ménages par an, contre 30 000 actuellement, grâce à un assouplissement des procédures bancaires pour son obtention. Bonne initiative car cet éco-prêt et ses allures d’usine à gaz, a découragé plus d’un prétendant. Peu aidés, il est vrai, par des banques ne mettant guère de bonne volonté à accompagner leurs clients dans la démarche…

Qui peut bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro ?

Les propriétaires occupants, bailleurs, société civile, sans condition de ressources, pour un logement, maison individuelle ou appartement construit avant le 1er janvier 1990 (avant les réglementations thermiques). L’éco-prêt à taux zéro peut également être mobilisé en copropriété.

L’éco-prêt à taux zéro, pour quoi faire ?

  • Soit mettre en œuvre un « bouquet de travaux »
  • Soit atteindre un niveau de « performance énergétique globale » minimal du logement
  • Soit réhabiliter un système d’assainissement non collectif par un dispositif ne consommant pas d’énergie.

Quel montant est mis à disposition ?

Le montant varie selon les travaux engagés, avec un maximum de 30 000 euros. Il est attribué une seule fois par logement. La durée de remboursement est limitée à 10 ans.

La procédure d’obtention de l’éco-prêt à taux zéro ?

Après avoir identifié les travaux à réaliser avec l’entreprise ou l’artisan choisi, il faut s’adresser à l’une des banques partenaires, muni du formulaire type « devis », sans oublier les devis dûment remplis, relatifs à l’opération retenue. La banque décidera, comme pour toute demande de prêt, de vous prêter la somme demandée en fonction de votre endettement préalable et de votre capacité à rembourser. Vous avez alors deux ans pour réaliser les travaux et renvoyer le formulaire « factures » avec les justificatifs.

Bon à savoir

• L’éco-PTZ est reconduit jusqu’à fin 2015 dans le cadre de la loi de Finances pour 2014.

• L’éco-PTZ rénové et le crédit d’impôt renforcé sont cumulables sous conditions de revenus : 25 000 € pour une personne seule, 35 000 € pour un couple.

• RGE sinon rien : les travaux doivent être effectués par les professionnels Reconnus garants de l’environnement.

Tous les détails sur le site du ministère.


Articles en relation

Prime Cash Energie : un bonus pour réduire la facture de vos travaux d’énergie

Lancée en mai dernier pour les particuliers, la prime Cash Energie a été créée par l’association de consommateurs CLCV, (Consommation,

TVA à 5,5% : pour la rénovation énergétique seulement

Depuis janvier 2014, les taux de TVA ont augmenté, cela ne vous aura pas échappé. Sauf pour les travaux de

Les Certificats d’économie d’énergie ou CEE

Le dispositif des Certificats d’économie d’énergie (CEE), appelé communément prime énergie, permet aux particuliers de se faire rembourser une partie