Haro sur le formaldéhyde !

Le formaldéhyde est un composé très volatil et très dangereux. Il a été reclassé comme « cancérogène certain » par le Centre international de recherche sur le cancer. Il provoque des irritations et des inflammations des yeux, des voies respiratoires et de la peau et peut provoquer des désordres neurologiques.

Où se cache-t-il ? En grande partie dans les panneaux agglomérés, MDF ou medium, mélaminés, sols stratifiés et autres dérivés du bois…Des produits très répandus dans nos intérieurs : du lit de bébé au sol de la salle à manger en passant par les meubles de la cuisine…
Le formaldéhyde provient essentiellement du liant synthétique utilisé pour leur fabrication. Une grande étagère en aggloméré (mélange de copeaux, de sciures et de résine synthétique) par exemple peut disperser dans l’air plus de 60 microgrammes de formaldéhyde par mètre cube pendant plusieurs semaines.
Quantité limitée. Heureusement, la plupart des fabricants proposent des matériaux limitant la teneur en formaldéhyde. C’est la norme E1 qui impose des teneurs inférieures ou égales à 8 mg de formaldéhyde pour 100 g de matériau, soit des émissions maximales de 0,124 mg par mètre cube d’air. A défaut de bannir les panneaux de dérivés du bois de votre intérieur, exigez cette norme et renseignez-vous sur la teneur exacte en formaldéhyde de ce que vous allez acheter.


Articles en relation

Identifier les coupables, Cov et compères

L’air que l’on respire à l’intérieur peut avoir des effets indésirables sur notre confort au quotidien : gêne, odeurs, somnolence, irritation

Une étiquette environnementale pour les produits de construction et de décoration

Depuis le 1er janvier 2012, un décret impose le premier étiquetage en matière de santé environnementale pour les produits de

Conseils pratiques pour un air intérieur plus pur

Côté matériaux Choisissez des matériaux écologiques, en particuliers des isolants naturels comme le liège, le chanvre, la laine de bois.